Espace Funéraire Vendéen
Logo

Les hommages

Monsieur Fernand TRICHET
Impossible de nous déplacer à Moutiers.
Partageons votre immense peine.
Et vous adressons toute notre sympathie.Nous garderons le souvenir
De ''Nannan'' d un homme sympathique et jovial.Pensées particulière à toi Catherine et à tes enfants.Maryse et Gérard Payneau.
Monsieur José PEREIRA
Nos sincère condoléances à toute la famille on a été enchantée d'avoir connu cette super personne Qui nous a souvent fait rire pendant les anniversaire et comunions de ses petits enfants qu'il aimai tant ces pour sa que l'on peut dire avec sincérité que c'était une super personne il va nous manquer et encore nos sincère condoléances 💞💌
Monsieur Jean Claude VERHAEGHEM
Cher Disco, tu resteras dans nos pensées, tu reposes en paix.
Nous garderons un souvenir joyeux de ta bonne humeur et ton dévouement envers le club de TT de Jard.
Madame France Lucas née Poullain
tres touchée d apprendre le décès de FRANCE
je garderai en memoire le sourire de ma cousine...
Madame Ernestine Augizeau née Jean
je garde un souvenir éternel et souriant de ma "copine" Ernestine . j’espère lui avoir apporter du confort et de l'amitié lors de mes années passé en Vendée a ses cotés . seb
Monsieur Michel Deneu
à où tu es parti, il n'y aura plus aucune souffrance. le soleil brillera pour toujours et je conserverais en moi toute ton amitié que tu m'as donnée au sein de Jard Accueil, ton rire et tes blagues seront dans ma mémoire et je ne pourrais t'oublier. ton passage à mes côtés aura été court mais super. souviens toi des bons moments que nous avons passé en informatique l'un à côté de l'autre à s'entraider. bon vent Michel. ce n'est pas un adieu mais un au revoir. veille sur nous tant que tu le pourras. je ne t'oublierais pas et on ne peut pas t'oublier quand on t'a connu.
Madame Nicolle Veaux
Ma petite Nicole, des pensées j'en aurais aussi bien parsemé dans mon jardin que dans ma tête j'ai été ravie d'avoir été mise sur ton chemin et que nous ayons fait un petit bout ensemble je ne t'oublierais jamais